Les films vus au cinéma

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lis moi avec webReader

Underworld 3, le soulèvement des lycans

underworld-3-le-soulevement-des-lycans.jpg A l'origine, les loups-garous n'étaient que des bêtes qui ne se retransformaient plus en humain une fois contaminés. Les vampires contrôlaient le continent et asservissaient humains et loups pour subvenir à leurs besoins en ressources et en nourriture... mais voilà, un jour, une louve accoucha d'un bébé humain que Victor ne put se résoudre à tuer. Il l'éduqua comme son fils, mais en tant qu'esclave et ce fut sa première erreur !

Après avoir vu la chute des vampires et la fin de Victor, nous pouvons assister au commencement de la guerre entre vampires et lycans.

Un film bien ficelé, sans temps morts, mélangeant heroic fantaisy et surnaturel, combats à l'épée et effets spéciaux à la Matrix (les ralentis avec mouvements des caméras lors des scènes d'action) et belles à poils contre bêtes à canines ;-)

Ceux qui ont vu la suite avec les deux précédents films comprendront mieux pourquoi la rivalité entre les deux est si forte. Une histoire à la Roméo et Juliette remise au goût du jour du cinéma fantastique.

Un bon moment à passer en pleine action, pour pas se poser de question ni trop réfléchir.

En plus de Roméo et Juliette, j'ai aussi décelé du Ben Hur, Gladiateur et autres péplums où les esclaves se révoltent contre leurs maitres. C'est dommage d'avoir des références si visibles (ou inconsciemment si visibles). J'ai quand même bien aimé.

Ah, si, quand même un truc : y en a marre des films tournés dans la pénombre avec éclairage bleu... dans lesquels la seule couleur qui ressort est le rouge du sang qui gicle ou le vert des vitraux parsemant les édifices moyenâgeux moches. En dehors de ça, rien à signaler.

Voir les produits "Underworld 3, le soulèvement des lycans" sur

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.les-films-vus-au-cinema.com/index.php/trackback/85

Fil des commentaires de ce billet